Rome 2024

Si peu de pays dans le monde ont légalisé la gestation pour autrui, tous sont concernés par le fait que des femmes sont sollicitées pour devenir mères porteuses ou que leurs ressortissants se rendent à l’étranger pour avoir un enfant par le biais d’une gestation pour autrui.

Face à ce défi mondial, la Déclaration de Casablanca du 3 mars 2023, signée par 100 experts de 75 nationalités, appelle les gouvernements à dépasser la résignation et à condamner la maternité de substitution et à prendre des mesures concrètes pour mettre fin à ce commerce.

La Déclaration propose aux Etats de s’engager dans une Convention internationale pour promouvoir un contexte mondial de refus de la gestation pour autrui, susceptible d’entraîner de nombreux pays dans ce sillage vertueux.

L’Italie, avec l’adoption actuelle d’une loi criminalisant le recours à la gestation pour autrui, y compris en dehors du territoire italien, montre la voie à d’autres pays et pourrait jouer un rôle sur la scène internationale en vue d’une convention internationale pour l’interdiction globale de la gestation pour autrui.

C’est pourquoi la Conférence internationale pour l’abolition universelle de la gestation pour autrui se tiendra à Rome les 5 et 6 avril, avec des interventions de :

  • Reem ALSALEM, Rapporteuse spéciale des Nations unies sur la violence à l’égard des femmes et des filles
  • Velina TODOROVA, membre du Comité des droits de l’enfant des Nations unies
  • Eugenia ROCCELLA, ministre italienne de la famille
  • Olivia MAUREL, née de la GPA et porte-parole de la Déclaration de Casablanca.

Des spécialistes des cinq continents apporteront leur expertise avec un double objectif :

  • Informer les décideurs publics des effets néfastes de la gestation pour autrui (GPA)
  • Fournir une boîte à outils juridique aux États désireux de défendre leurs populations contre ce marché.

La conférence internationale de Rome se veut une étape décisive pour soutenir et encourager les initiatives nationales et internationales, en vue de l’adoption d’un traité international.